Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

RG7800 : identification de 3 nouveaux composés efficaces chez la souris

science_8aug14.pngUne collaboration américaine a identifié 3 composés qui augmentent fortement la production de protéine SMN et allongent la durée de vie des souris.

Dans l’amyotrophie spinale proximale liée au gène SMN1 (SMA), une piste thérapeutique consiste à modifier le processus de fabrication de l'ARN messager SMN2 (l'épissage) pour qu'il réintègre l'exon 7 manquant dans le gène SMN2 et qu’une protéine SMN complète fonctionnelle soit produite en plus grande quantité.

 

Des composés qui augmentent fortement la production de SMN

Dans le cadre d’une collaboration entre les sociétés PTC Therapeutics, Roche et la SMA Foundation, des chercheurs américains ont identifié 3 nouveaux composés capables de modifier l’épissage de l’ARNm de SMN2 et de favoriser la réintégration de l’exon 7. Ces 3 composés, SMN-C1, SMN-C2 et SMN-C3, sont administrables par voie orale. Les résultats publiés dans la revue Science en août 2014 ont montré que ces composés entrainent une augmentation de la production de protéine SMN dans des cultures de cellules de personnes atteintes de SMA de différente sévérité.

 

Des composés efficaces dans différents modèles de souris

L’injection d’un de ces 3 composés à des souris modèles de SMA de forme modérée a entrainé une hausse importante de la production de SMN dans tous les tissus, incluant le cerveau, la moelle épinière et les muscles.

L’administration d’un de ces composés à des souris modèles de SMA sévère, a entrainé une forte production de protéine SMN, qui s’est traduite par une amélioration de la fonction motrice, un gain de poids et un allongement de la durée de vie des souris.

 

Un essai de phase I en cours d’analyse chez des volontaires sains

Les sociétés PTC Therapeutics, Roche et la SMA Foundation ont mené depuis janvier 2014 un essai clinique de phase I testant l’un de ces composés, le RG7800, chez des volontaires sains. Les données de cet essai qui évalue la tolérance et l’innocuité du RG7800 sont en cours d’analyse.

 

En savoir plus :

> "Motor neuron disease. SMN2 splicing modifiers improve motor function and longevity in mice with spinal muscular atrophy." Science. 2014 (Aout).345(6197) : 688-93. Doi : 10.1126/science.1250127.
> Article du site Curesma

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.