Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Olésoxime : Roche arrête le développement

Après plus de 3 ans de développement, Roche a annoncé aujourd’hui sa décision d’arrêter le développement de la molécule.

Les raisons avancées par Roche sont multiples. Après 18 mois d’études complémentaires (essai OLEOS), les résultats sur la fonction motrice ne sont pas positifs. L’effet de stabilisation de la force motrice observé au début de la prise du médicament, encore présent à 12 mois, ne semble pas perdurer au-delà. Toutes les données seront présentées lors du congrès CURE SMA du 14 au 17 juin. Les agences européenne et américaine du médicament demandent à nouveau la réalisation d’une phase III contre placebo. Enfin depuis 2015, le contexte thérapeutique a fortement changé pour l’amyotrophie spinale avec notamment l’arrivée d’un premier traitement et les données publiées d’autres candidats médicaments qui relèvent le niveau attendu pour un nouveau traitement.

Pour les patients dans l’étude OLEOS, l’Olésoxime ne doit pas être arrêté avant d’avoir vu le médecin investigateur. La molécule ne présente aucune toxicité, ni risque pour la santé du patient. Lors de la prochaine visite médicale, les options suivantes pourront être proposées au patient :

  • Continuer à prendre l’Olésoxime : si le patient y trouve un bénéfice, il pourra continuer à prendre l’Olésoxime jusqu’à son inclusion dans un autre traitement.
  • Arrêter de prendre l’Olésoxime : s’il le souhaite, le patient sortira de l’essai et arrêtera de prendre la molécule. Il pourra le cas échéant demander de recevoir le traitement Spinraza s’il en remplit les conditions
  • Rentrer dans un essai clinique en cours sous réserve qu’il en remplisse les critères d’inclusion

Dans tous les cas, le patient ne doit pas arrêter la prise du traitement avant d’avoir effectué la prochaine visite programmée avec le médecin qui suit l’essai OLEOS.

Suite à cette annonce, l’AFM Téléthon a demandé l’accès aux données de l’essai afin de pouvoir faire de nouvelles analyses.

Commentaires

  • Très mauvaise nouvelle. Je suis un patient de sma 3 et je suis deception de savoir la mauvaise nouvelle. l

  • Il semble que ce soit aussi un échec pour la stratégie de l'AFM ? Il y a eu un mouvement important, notamment des SMA3 (dont moi), et aujourd'hui il semble que nous soyons dans les choux : fin de l'olesoxime, pas de spinraza pour les sma3, plus de recul que d'avancées ?
    Je suis un peu amer, alors que les dernières années me donnaient de l'espoir.

  • L'Olexosime avait peu de chances dès le début de marcher. C'est une molécule qui "protège" le neurone en diminuant le stress oxydatif dont on suppose est une des causes de la dégénérescence neuronale dans la SMA. Rien à voir avec le mode d'action du Spinraza qui lui s'attaque directement à la production d'une plus grande quantité de protéine SMN. Roche possédant également le RG7916 (essais SUNFISH et FIREFISH) dont le mode d'action est plus ou moins proche du Spinraza (c'est un splicer modifier qui va augmenter la quantité de transcrits matures de SMN2 et donc la quantité de protéine SMN totale) tout en ayant l'avantage d'être à prise orale, je pense qu'ils vont en réalité simplement concentrer leurs efforts et surtout leurs moyens financiers autour de cette molécule.

Les commentaires sont fermés.